“GooGhywoiu9839t543j0s7543uw1. Please add myelinandassociates@gmail.com to GA account UA-113386632-1 with “Manage Users and Edit” permissions - date October 2 219.” Cannabis and Psychosis | Early Psychosis Intervention Portal

QU’ARRIVE-T-IL À VOTRE CERVEAU?

La consommation régulière de cannabis chez les jeunes et les jeunes adultes peut avoir un impact sur divers aspects de la cognition, dont l’attention, la mémoire, la vitesse de traitement de l’information, les habiletés motrices et le Q.I. global.

PSYCHOSE ET CONSOMMATIONRÉGULIÈRE DE CANNABIS

Les taux de consommation du cannabis sont plus élevés chez les personnes atteintes de schizophrénie que dans la population en général.

Les personnes qui consomment régulièrement une grande quantité de cannabis dès leur jeune âge (16 à 18 ans) ou consomment régulièrement du cannabis à forte teneur en THC sont plus susceptibles de présenter des troubles sociaux et mentaux.

Presque la moitié (46 %) de tous les patients ayant reçu un diagnostic de psychose induite par le cannabis présentent des risques de conversion en un trouble du spectre de la schizophrénie. Lorsqu’on examine le cannabis en particulier, la majorité des diagnostics de conversion en un spectre de schizophrénie ont eu lieu au cours des trois premières années.

CANNABIS ET PSYCHOSE

La consommation de cannabis empire les symptômes et le fonctionnement chez les patients atteints de schizophrénie.

L’utilisation continue du cannabis empire les symptômes et les résultats fonctionnels à long terme, et entraîne une plus grande gravité des symptômes, un risque plus important de rechute, une réduction de l’observance médicamenteuse et des déficits fonctionnels globaux.

*L’échelle ESPN sert à mesurer la gravité des symptômes psychotiques.

Early Psychosis Intervention Portal   |   Hamilton, ON   |   905-525-8213   |   david@epicanada.org